Cogitandi Tips

« Trucs » et astuces en matière d’intelligence de l’entreprise. Cette rubrique est enrichie régulièrement. Dernière modification : 21/05/2021.

Efficacité manégériale

Pour rendre vos réunions plus productives, assurez-vous d’avoir bien communiqué en amont l’ordre du jour et d’avoir demandé aux participants de venir avec des propositions. Moins de temps passé à présenter les sujets de la réunion = plus de temps pour le débat et la prise de décision.

Pour que vos réunions ne deviennent pas des concerts de rock, adoptez la règle des deux pizzas (Two Pizza Rule) de Jeff Bezos chez Amazon, « Si on doit commander plus de deux pizzas pour nourrir les participants, c’est qu’il y a trop de monde dans la réunion » ! 

De nombreuses raisons autres que le manque d’expertise peuvent expliquer pourquoi un.e collaborateur.rice s’exprime peu. Valorisez les formes d’intelligences émotionnelles (situationnelle, créative etc.) autant que cognitives (logico-mathématique, stratégique etc.).

Management inclusif

Pour pratiquer le management inclusif – qui ne se contente pas de tolérer les différences mais valorise leur expression -, 4 règles sont à garder en tête : 1. Respectez la loi (vous pouvez faire plus, mais pas moins) ; 2. Soyez juste (ce qui vaut pour les uns vaut pour tous) ; 3. Tenez-vous en à la sphère professionnelle (n’empiétez pas sur le perso) ; 4. Soyez bienveillant.e (écoutez votre cœur).

Prise de décision

Relisez Shakespeare pour vous rappeler les deux modèles en matière de prise de décision ! Êtes-vous comme Othello ? Vous avez une grande capacité à analyser rapidement une situation et à « trancher » dans l’instant. Mais attention aux conclusions hâtives que vous pourriez regretter par la suite… Ou bien, êtes-vous comme Hamlet qui analyse le problème sous tous les angles avant de se décider. Mais qui risque de ne jamais agir… Les entreprises ont besoin des deux : la rigueur de Hamlet (sans sa pusillanimité) ET le goût d’Othello pour l’action (sans sa précipitation).

Dans une organisation pyramidale, les décisions sont longues à prendre et longues à exécuter. Mettez de la souplesse dans votre process décisionnel : ceux qui savent et pourraient agir ne sont peut-être pas au Comex. Si une crise peut être dénouée par la prise de décision d’un collaborateur, donnez lui les moyens de la prendre sans devoir la faire approuver par, voire sans en référer à, toute la chaîne hiérarchique : pratiquez l’empowerment. 

Résolution de problèmes

Pour que “La question elle est vite répondue” : 1. Reformuler le problème (bien le poser c’est la garantie de mieux y répondre) ; 2. Décomposer le problème en sous-questions (souvent plus faciles à résoudre séparément) ; 3. Solutionner chaque sous-question =  permet de résoudre le problème dans sa globalité ; 4. Communiquer la solution.

Attention aux grilles d’analyse que nous utilisons… quand nous refusons tout ce qui pourrait en sortir. S’en tenir à un modèle dépassé est une erreur fréquente. « Une façon de voir est aussi une façon de ne pas voir » (Kenneth Burke). Ou encore : « Si le seul outil dont vous disposez est un marteau, attention à ce que tous vos problèmes ne se mettent pas à ressembler à des clous » (Abraham Maslow).

Innover avec efficacité

Connaissez-vous le syndrome HIPPO (Highest-Paid Person’s Opinion ou “seule compte l’opinion de celui qui a le plus gros salaire”) : il est d’autant plus difficile de convaincre votre patron de faire les choses différemment que son salaire dépend précisément du fait qu’il ne les comprenne pas. C’est un vrai frein à l’innovation et vous devez faire preuve de beaucoup de pédagogie.

Vendre vos idées

Maîtrisez votre sujet et travaillez votre niveau d’expertise : c’est la première chose que votre client perçoit chez vous. Comme le disait le regretté Coluche : « C’est l’histoire d’un mec qui voulait nous vendre de l’intelligence, il avait même pas un échantillon sur lui” !

« Un discours improvisé a été répété au moins trois fois » disait Winston Churchill. Le secret de ceux qui sont à l’aise en public : le naturel… se travaille ! Maitrisez vos messages et enchaînements, vous y gagnerez en spontanéité (réelle ou apparente !) et vendrez mieux vos idées.

Articles relatifs